Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 15:37

PIERLAS

Tour du mont Lieuche

               

Aujourd'hui,  Jean Bo nous propose le Tour du Mt Lieuche. C'est la troisième fois que nous parcourrerons  les 13 km de cette rando qui devient  un grand classique (Avril 2006-Mai 2011).

Nb : ne recherchez pas sur le blog la rando de 2006, c'est la dernière rando qui n'a pas fait l'objet d'un article sur le blog.

Mais c'est la première fois que nous rejoignons Pierlas, départ de la rando, par  la route qui relie le village à la vallée du Cians. C'est peut-être cette montée le clou de la rando. 

En particulier un nœud de virage que nous avons pu admirer d'en haut et que les chauffeurs ont eu à négocier ce matin et cet après-midi. Quelle route !

Mais ceci ne nous empêchera pas d'arriver à Pierlas où nous attend Marius Bres, ancien maire qui nous avait ouvert l'église en 2011 et qui va nous rendre le même service par le truchement d'une conseillère municipale.

Deux voitures manquent à l'appel. En les attendant, sympathique discussion au soleil.

Pierlas est une des plus petites communes des Alpes Maritimes avec un quinzaine d'habitants en hiver et environ 70 en été.

Mais il est temps d'aller visiter l'église.


 

 

Dédiée à Saint Sylvestre et  d'origine médiévale, c'était, en 1338, une ancienne possession des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. Elle a subi les épreuves du temps et les remaniements dus aux changements d'époque et de style. Construite sur un rocher, elle est surmontée d'un clocher mur à trois baies qui porte deux cloches. A l'intérieur, une statue de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, patronne de Pierlas, qui est portée en procession à la chapelle du Carmel chaque 16 juillet.  Quant à la statue de St.Sylvestre elle ne fait qu'un tour sur la place lors de sa fête pour des raisons faciles à comprendre. Un tabernacle original vient d'être restauré.

L'église abrite aussi devant son autel la tombe d'un comte de Pierlas, Cyprien de Brés, un ancêtre du maire actuel.

Jean Bo nous présente ensuite le programme de la journée : 13,5 km et 530 m de dénivelée (en fait à l'arrivée on en comptera entre 630 et 680).

Pas de difficulté particulière si ce n'est en fin de rando une traversée des "roubines" qui ,d'habitude, nécessite un petit travail d'aplatissement, mais cette année il n'a pas pris sa pelle.

Il accueille ensuite Danielle, une randonneuse parisienne invitée par Elisabeth et Patrice.

Nous sommes 23 et Jean-Claude sera notre serre-file.

 

Un tour du village, avec son joli lavoir orné d'un swastika.

 

 

C'est parti pour une remontée du vallon Coulié qui nous conduira au col de Sinne à 1438 m. A la sortie du village nous remarquons les potagers bien préparés à recevoir les plantations de printemps.

 

 

Ces  terrains sont irrigués par un petit canal venant d'une prise d'eau dans la partie supérieur du Coulié.

 

Petit effeuillage car le soleil commence à chauffer.

La pente est moyenne pour l'instant et le chemin assez bon. C'est au pont de bois qui traverse le torrent que nous ferons la" pause banane". Il est 10 h30 et nous sommes partis à 7 h.

Nous en profitons pour faire la 1ère photo de groupe. Oui, Oui, le pont est assez solide, pas de souci.

 

Nous repartons et nous allons traverser une belle forêt de sapins. Il reste 120 m de dénivelée à monter pour atteindre le col de Sinne.

La pente devient plus sévère et le groupe s'étire dans le sous-bois.

Enfin nous débouchons au col avec sa grande prairie et les nombreuses voitures des randonneurs ayant choisi ce lieu pour commencer leur rando comme nous l'avions fait en 2007 et 2014 pour grimper au Lauvet d'Ilonse.

Petite pause pour souffler un peu après la montée et pour admirer le paysage.

Puis nous repartons d'abord par une petite descente puis une remontée qui nous conduira  au col de St.Pons où 


l'ancienne chapelle éponyme est devenue un abri pour les chasseurs et les randonneurs.
Il y a même une cheminée et à l'étage, un matelas… La vue est superbe et Jean va nous citer les différents sommets que nous avons déja visités : Ilonse, Marie et la pointe de Clamia, le Lauvet d'Ilonse, le Caire gros. Plus loin, bien enneigé, le Mercantour italien avec l'Argenteras. Mais là, nous n'y sommes jamais allés...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Maintenant nous abordons la grande descente qui va nous conduire au lieu-dit Arsilane où Jean a prévu notre pique-nique.

Lors d'un regroupement, Xavier, à la requête de notre guide nous lira un texte sur Pierlas.

Puis nous poursuivons notre descente. A notre gauche une zone de coupe de bois a complètement dégagé le paysage ce qui met bien en évidence un énorme glissement de terrain sur la montagne qui nous fait face, la Crête des Gardettes.

Nous allons ensuite  emprunter un "raccourci borélien" comme le qualifiera Jean-Marie, escarpé et casse-g…, coupant un des virages du chemin. Jean le justifiera  car dit-il : "j'ai suivi le balisage"…

Devant nous d'un seul coup, extraordinaire paysage, apparait le Collet Pointu qui porte bien son nom.

Il est entouré de "roubines" sombres que nous allons rencontrer maintenant sur presque toute la fin du parcours. Comme Jean nous l'indiquera c'est la partie la plus au nord de la prochaine rando à Thiéry.

Cette roche friable nous entoure maintenant. Elle a été bien érodée par la pluie dans le sentier en pente.

Face à nous la "pelite" d'un grand sommet donne à ce paysage un côté féerique.

Il est presque 13 h lorsque nous sommes confrontés à plusieurs obstacles sous la forme d'arbres couchés qui nous barrent la route. Chacun essaie de trouver un passage, soit en contournant soit en traversant comme le fera très bien Patrice.

Sortant de cet amas de troncs, nous trouvons enfin notre lieu de pique-nique.

Comme d'habitude, diverses boissons vont agrémenter notre repas : un délicieux vin de citron (recette de Xavier-bravo) deux bouteilles de rosé et un vin de Cahors.

Mais le temps qui se couvrait depuis une heure environ devient très menaçant. Jean-Claude nous l'avait bien annoncé ce matin mais enthousiasmé par le beau soleil du départ, nous ne l'avions pas cru.

A 14 h, alors que nous nous apprêtions à partir, un couple de jeunes marcheurs nous rejoint. Ils sont perdus et doivent revenir à Pierlas. Jean leur propose de se joindre à nous et finalement leur donne un double de notre tracé ce qui leur permettra, une fois remis sur le bon chemin, de filer vers leur gite à Pierlas. Ils venaient de Narbonne. Quelle idée de partir sans carte dans ces montagnes !!!

Dans le fond d'un vallon nous apercevons le tout petit village de Lieuche.

Nous surplombons maintenant la vallée par laquelle nous sommes arrivés au village ce matin. La pente à notre gauche est impressionnante mais le chemin assez bon.

Quelques Carlines de la saison dernière ont résisté au passage des marcheurs.

Les choses se compliquent un peu lorsque nous atteignons la zone des roubines mais contrairement aux autres années le chemin est bien tracé et Jean n'a pas besoin de pelle.

Nous apercevons maintenant la route qui monte de la vallée du Cians. Le nœud de virages brillamment franchi par nos pilotes ce matin est impressionnant vu d'en haut.

Tout au fond de la vallée, nous pouvons distinguer notre objectif, Pierlas. Le chemin est maintenant bordé d'amélanchiers qui atteignent une bonne taille.

Mais déjà la tête du groupe est arrivée au petit pont qui relie le chemin à la route.

C'est là que nous ferons la deuxième photo de groupe, encore sur un pont.

Il ne reste plus que deux kilomètres à parcourir sur la route. Il règne là, dans ce vallon, un courant d'air bien frais et il faudra à nouveau se couvrir.

Au pied du village, encore un effort.

Voilà, c'est fini, changement de chaussures et en route pour les virages et ce paysage extraordinaire ponctué de grandes dalles pentues.  Direction  Touet-du -Var où nous allons trouver un café qui nous permettra de reprendre des forces pour le long chemin du retour.

 

 

 

 

Au fait, le Mt Lieuche, l'avez-vous vu ?

Merci Jean pour cette nouvelle aventure qui nous a fait découvrir de sublimes paysages.

Merci aux photographes, Gérard, Gilbert, Jean-Marie et Michel.

La semaine prochaine, Jeudi 12/05 à 7h00 : TRIGANCE-ROUGON-TRIGANCE (06). L : 19km. Dh : 1000m. Moyen alto.-Christian-06 63 14 43 32. 

Départ de la rando : Parking de TRIGANCE sur D90 à l’entrée du village après la Chapelle St Roch .     Coût du trajet AR : 38 € 

 

x

 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article

commentaires