Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2019 5 31 /05 /mai /2019 11:39

Vallons de la Verrerie et de Maraval– 870/G2 – jeudi 30 mai 2019

Nous revoilà aujourd’hui sur le parking du Planestel aux Adrets de l’Estérel pour une randonnée proposée par Jean Ma, randonnée avortée en novembre dernier, arrêtés par la pluie. Nous sommes 23 et le soleil est au rendez-vous.

« Cette nouvelle randonnée d’environ 13 kms et 350 m. de dénivelé et de niveau moyen** a été imaginée par l’extension d’une randonnée du lundi. Après une petite montée, elle continue par une longue et agréable descente sur 6 km vers le nord, sur la piste large de l’ubac de la Verrerie. Puis, après 2km, nous atteindrons le vallon du Maraval (gué) et emprunterons le GR49 pour rejoindre Le Planestel. Celui-ci  débute par un fort raidillon sur 800 m. avec une pente moyenne de 20% environ, sol caillouteux, partie malheureusement après le km 8 à faire après le déjeuner. Le reste du retour est toujours en montée, mais plus facile. »

Daniel et Beps seront nos serre-file.

Eh bien oui nous voilà au départ sur le chemin des hauts de la Verrerie,  chemin bétonné fortement pentu avec d’arriver à la piste. C’est une bonne mise en jambes. Nous plaignons les automobilistes qui l’empruntent pour regagner leurs maisons.

Nous arrivons à la barrière où une personne brûle toutes les branches élaguées. Précaution prise à côté du feu le tuyau d’arrosage. Comme annoncé la piste est large et descend progressivement et la vue est dégagée.

Que de cistes de Montpellier autour de nous.

La chaleur se fait sentir. Arrêt pour se dévêtir et se désaltérer.

Au loin en nous retournant nous pouvons voir la fumée du feu fait par la personne rencontrée à la barrière, les sommets environnants, au loin l’Audibergue et le lac de St Cassien et l'autoroute en contrebas.

Lors de la pause banane, Jean appelle les photographes. Il est attaqué par une énorme araignée verte comme vous pouvez constater!

Il vaut mieux faire la photo de groupe.

Nous continuons à descendre et nous nous rapprochons peu à peu de l’autoroute. ça y est la descente est terminée.

Nous quittons la piste de l’Ubac de la Verrerie pour le GR 49. Plus de cistes mais de magnifiques chardons au bord du chemin et même des mourons orangés en plein milieu de piste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous atteignons le Maraval, prêts à extraire de nos sacs à dos des sacs poubelles pour franchir le gué mais nul besoin aujourd’hui. Daniel se dépêche de regagner le reste du groupe.

Jean propose comme il est encore tôt de commencer la montée, ce qui sera de moins à faire après le pique-nique connaissant bien les G2 et ses agapes.

Que c’est raide et long.

Le groupe s’étire, s’étire et il fait de plus en plus chaud. Nombreux arrêts pour se désaltérer et reprendre leur souffle pour certains.

Chute de la blogueuse qui sur un replat passant à l'ombre s'étale sur des cailloux. Elle soigne ses écorchures et dit qu'elle va avoir des bleus. Et à qui mieux-mieux "envoie-nous des photos!" Faisant la sourde oreille elle repart dare-dare.

Il est 12h30 passées mais Jean propose de monter jusqu’au sommet. Il ne reste que 450m à parcourir avec 80m de dénivelé.

Ouf ! On arrive. Chacun s’installe comme il peut à l’ombre en bordure de chemin. Comme à l’habitude les distributions commencent avant que chacun ne commence sandwiches ou salades.

Fatigue et chaleur aidant certains font la sieste

tandis que Gérard et Brigitte chantent « 700 millions de Chinois » et qu’après Jean nous passe de nombreux extraits des années 60. A chacun de découvrir qui sont les interprètes.

Mais il est néanmoins temps de repartir. Le chemin monte toujours mais si peu. De nouveau de plus loin nous revoyons le lac Saint Cassien et de l’autre côté du vallon la piste empruntée ce matin. Nous sommes au km11 face au km1 et Xavier de dire : « on a fait tout çà, et descendre jusqu’à l’autoroute et remonter. On est bon quand même ».

C’est là qu’on se rend compte de la longue descente progressive et de la montée raide pour se retrouver à niveau. Nous sommes sur la piste de la Baisse Baquière et voyons le village des Estérets du Lac et le Mont Vinaigre.

Quelques longueurs encore et nous arrivons au croisement des pistes de ce matin. Nous pouvons voir que la personne qui travaillait ce matin n’a pas chômé. Toutes les branches entassées avaient été brûlées. Il ne reste que de la braise. Dommage nous n’avons rien à faire griller.

Nous repassons devant les maisons du Haut Planestel qui ont une vue extraordinaire sur la baie de Cannes et les îles de Lérins avant d’amorcer la dernière descente.

Et Jean de dire : « Attention ! nous arrivons au terme de la rando. Pas d’accident ! »

Les randonneurs arrêtés non seulement contemplent la vue sur la mer mais aussi le respect des arbres par ce propriétaire.

C’est au café sur la place du village que nous allons partager le verre de l’amitié.

Merci Jean pour cette agréable balade au bout de laquelle nous avons pu chaudement arriver aujourd’hui.

Les photos sont de Jean-Marie, Nicole et Rolande.

La semaine prochaine : jeudi 6 juin 2019 – G2 – n°696

Verdon-Quinson  –11 kms – 275 m.de dénivelé – moyen**

Animateur : Jack - Départ : 7h30

Très joli passage au bord de l'eau entre 2 falaises sur la rive gauche du Verdon. Visite du Musée de la Préhistoire de Quinson.

Parking : Quinson – coût du trajet AR : 48 €

Partager cet article

Repost0

commentaires