Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 14:40

ST. TROPEZ- Sentier du Littoral n°2

 

2010-03-11 Peille-2Comme Jean  nous l'a expliqué, il a découpé le rivage de la presqu'île de St.Tropez en quatre zones dont il extrait trois parcours pour randonner. La partie nord,  parcours n° 1 qui va du village à la plage de Tahiti, les plages de Ramatuelle et de Bonne Terrasse qu'il a sautées (4 ,5 km de sable, pas le pied pour des marcheurs…si l'on peut dire), Presqu'ilela partie centrale avec le parcours n°2 que nous ferons aujourd'hui, nous conduisant du Cap Camarat au Cap Taillat et enfin la partie sud  entre le Cap Taillat et la plage de Gigaro constituant le parcours n° 3, rando déjà programmée pour 2011 ( pitié Jean, ne nous fait pas vieillir trop vite !).

C'est donc au parking du cap Camarat que 28 marcheuses et marcheurs se sont retrouvés. Un record,  une heure de route : merci Jean de nous avoir fait partir tôt, évitant ainsi les inévitables bouchons de ce parcours de 50 km. Quelques paresseux sont restés au lit alléguant un risque de pluie. Il est vrai que la météo n'était pas très claire, même notre guide était un peu inquiet : la pluie sur les rochers du sentier du littoral ce n'est pas évident. Pour l'instant, pas de problème de ce côté-là. Si sur l'arrière-pays le ciel est couvert, tout au long de la route, nous avons pu voir que le Cap Camarat était bien dégagé.

Nous avons le plaisir de retrouver notre ami Claude  qu' une vilaine hernie avait tenu hors des sentiers. Bienvenue à toi et bon courage pour la reprise.

2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-4Après la traditionnelle photo de groupe, Jean  nous fait son premier topo sur le phare au pied duquel nous sommes .

Culminant à 130 m au-dessus du niveau de la mer, c'est le second plus haut phare de France après celui de Vallauris . Il a été mis en service en 1831, électrifié en 1946, automatisé en 1977.   Aujourd'hui, ce phare connu de tous les marins est télécontrôlé depuis celui de Porquerolles .

Le versant de ce rivage orienté au nord-est se révèle d'une grande richesse botanique. La forêt est reine, épargnée depuis une vie par les flammes. Elle a effacé les traces du déluge de feu qui, le 15 août 1944, est tombé sur les défenses allemandes quand la 7ème armée du général Patch débarqua à ses pieds sur la plage de Pampelonne.

Cette richesse botanique, nous allons en découvrir quelques exemples grâce à une rencontre inopinée, au milieu de la journée avec un représentant du Conservatoire du Littoral ( ou des Eaux et Forêts ?).2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-3

A 8 h 30, c'est le départ pour 16 km et 500 m de dénivelée. Jean nous a précisé : "En 2005, cette randonnée partait de la plage de Bonne Terrasse mais je l'ai raccourcie car 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-2elle avait paru un peu longue lors de cette première édition". Applaudissements de tout le groupe. Le retour se fera par l'intérieur, sur de chemins faciles, et permettra de voir de superbes villas.

Un petit coup d'œil sur la plage de Ramatuelle, bien vide en cette saison.

Puis nous abordons une descente très raide et très ravinée qui va nous faire passer de 110 m à…0 en 800 m environ. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-39
Heureusement le chemin est assez sec pour éviter les glissades. Nous débouchons en face du Rocher des Portes , perchoir pour les mouettes et les gabians qui se régalent des courants aériens.2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-38 De Saint Raphaël, par beau temps, ce qui est toujours le cas…, on distingue très bien cet îlot.    La roche qui constitue ce morceau de côte jusqu'au cap Taillat est une exception géologique dans notre région. De couleur jaune, légèrement rosée elle est constituée de granulite qui semble assez friable, donnant un joli sable que nous retrouverons de temps en temps à l'Escalet puis au Cap Taillat.2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-5

Des arbustes aux feuilles bleu vert, ornées de fleurs blanc jaunâtre semblent très communes sur ce secteur. Jean-Marie les assimile à des euriops bleus mais nous apprendrons plus tard qu'il ne s'agit pas cette espèce mais d'une variété très caractéristique à cette zone Camarat-Lardier : "la barbe de Jupiter".2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-30

Le sentier du littoral, dans cette première partie n'a pas encore reçu la visite des élagueurs et la végétation est un peu envahissante ce qui n'arrange pas la progression déjà rendue difficile par le relief et la nature du sol. Mais ceci permet une avancée lente propre à la contemplation de superbes paysages. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-41D'autant plus que nous sommes maintenant au soleil, et, à l'abri du vent il fait plutôt chaud ce qui entraîne un net besoin "d'effeuillage". La mer est assez agitée par endroit et les vagues viennent claquer sur les rochers. Il y a un passage délicat à franchir, allons-nous revivre l'épisode mouvementé de la rando de St.Aigulf ? N'anticipons pas.

Mais le petit déjeuner est déjà loin et il est temps de reprendre des forces. Jean va donc nous arrêter sur un petit appontement, bien au sec , à l'abri du vent et au soleil : "pause banane". 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-8Jugeant que nous pouvons manger et écouter, il va nous parler du Conservatoire du littoral. Créé en 1975, cet établissement public est dirigé par un conseil d'administration, composé à part égal de représentants de l'Etat et d'élus . Il a pour mission la préservation de milieux naturels et la réhabilitation de sites dégradés dans les cantons littoraux et certaines communes riveraines de lacs. Se portant acquéreurs de terrains, il a,  par ce moyen, la possibilité d'éviter la spéculation foncière et les implantations sauvages. Pour mémoire avant son intervention, la zone du cap Taillat était, en été un immense camping sauvage. Il possède toute la zone des trois caps, Camarat, Taillat et Lardier  qui ont retrouvé leur aspect d'origine dont nous profitons aujourd'hui.

Le Club Méditerranée avait jeté son dévolu sur le Cap Taillat 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-9mais  la municipalité et le Conservatoire du Littoral avaient bloqué cette installation. Jean-Louis ajoute que le permis de construire avait été obtenu suite à des pressions diverses. C'est le maire de Ramatuelle, Albert RAHAËL, qui courageusement fit bloquer le dit permis et vendit les terrains au Conservatoire du littoral. Le centre culturel de Ramatuelle et un square portent son nom.

Profitant de cette pause, Jean-Louis raconte ensuite qu'il a beaucoup ri en lisant le dernier blog avec l'histoire de la "musaraigne étrusque"dont il a vainement cherché la photo. En regard de l'article, il n'a trouvé que celle de Mado, tout de vert vêtue…

Sacré Gérard, blogueur de ce jour, il devait penser très fort à une certaine "Souris verte qui courait dans l'herbe" !!!

Ayant remercié Jean-Louis, Jean complète son exposé par le pin Pignon, la crytme maritime, petite succulente appelée aussi perce-pierre et enfin la cigale.

Nous repartons. Maintenant le cap Taillat, notre objectif est bien visible. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-13Il paraît très proche mais il y a une grande baie à parcourir. D'où nous sommes maintenant, nous pouvons observer, à travers les frondaisons, le superbe château Volterra, construit avec cette pierre très caractéristique de la région.029.jpg 

Voici enfin ce passage un peu difficile. Les vagues éclaboussent un petit peu mais le vent, pourtant assez fort aujourd'hui est bien orienté et le groupe passe sans problème. Il faut cependant faire très attention car des algues brunes rendent  ce passage glissant.2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-10

Encore quelques fleurs inconnues, d'un jaune vif issues d'une sorte de trèfle à grandes feuilles, en forme de cœur nous fera remarquer Cathy. Puis une fleur à peine sortie de 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-142010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-31terre, rose, qui pourrait bien être une orchidée sauvage. Son développement actuel ne permet pas de l'identifier formellement.



Nous arrivons maintenant au promontoire du rocher Escudélier qui porte deux plaques commémoratives relatives à la Résistance et aux Services secrets pendant la seconde guerre mondiale. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-15Plus de petites fleurs, ici tout est minéral dans cette belle roche aux formes adoucies par l'érosion.

Voici maintenant la plage de  l'Escalet , si petite . Elle est envahie en été car une route y conduit et un petit parking permet de stationner, ce qui est rare dans ce secteur.

Aujourd'hui, elle est déserte mais bien balayée par les vagues et le vent. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-36Nous la contournons et poursuivons notre chemin par le chemin du haut où une nouvelle plante va entraîner débat entre Jean-Louis et Jean-Marie.

Heureusement la rencontre d'un spécialiste des Eaux et Forêts va nous permettre de confirmer l'hypothèse de la présence de la "rue"(Ruta graveolens L.), plante très aromatique. Elle sent si fort que le dit spécialiste en reconnaît, de loin,  l'odeur sur nos mains. La plante dégage une odeur forte et pénétrante avec un fond rappelant la coco, souvent perçu comme désagréable, et a un goût amer.

Sa sève a des propriétés photosensibilisantes et peut provoquer des dermatites de contact chez les personnes à la peau sensible, et même de véritables brûlures par temps chaud. Elle a aussi des propriétés abortives
C'est lui aussi qui va nous fournir le nom de la Barbe de Jupiter, (Anthyllis barba-jovis) , en nous précisant que c'est une espèce très protégée. Prélever un rameau ou simplement en ramasser un coûte une amende de 9000 €  (Oh! Oh! N'y a t'il pas un peu d'exagération !)

Enfin, il va nous confirmer que le palmier nain, ou  faux palmier doum (Chamaerops humilis L.) est le seul palmier originaire de France et plus particulièrement de cette région.2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-26

Plus loin, un énorme et affreux tag pollue  les rochers. Il fait juste face à une imposante villa en surplomb : est-ce une vengeance ou un défit ? En tout cas, il faut vraiment être c… pour aller tagger dans ce coin.2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-19

Nous arrivons en face du cap Taillat. C'est magnifique, un des plus jolis paysages de la Côte d'Azur, et certainement le plus sauvage. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-23De plus il fait maintenant très beau, soleil et ciel bleu. Il est 11 h 52, selon Jean, nous avons huit minutes d'avance sur son horaire ( Ah!Ah! nous avons marché trop vite)et chacun prend place à l'abri du vent pour le pique-nique.

Bien installés, nous profitons de cette pause : plaisirs des yeux et du palais que peut-on demander de plus. Certains en profiterons pour une sieste au soleil, ça faisait longtemps que nous n'avions pas eu de telles photos dans le blog. Merci Mesdames. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-25Bien entendu nous avions aussi nos "belotteurs" habituels.

Quelques nuages commencent à monter vers l'ouest et Jean donne le signal du départ. Nous quittons le littoral et très rapidement Jean fait un arrêt pour le dolmen de la baie de Briande datant de 2000 à 3000ans. 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-0C'est un ensemble très rustique, "restauré" sous l'égide du ministère de la Culture avec l'appui financier du Conseil Général, de la Commune de Ramatuelle et du Syndicat inter communal.

 

Laissant à notre gauche la Bastide Blanche, grand ensemble viticole renommé, nous allons monter jusqu'à la cote 134 par de larges pistes faciles. Le ciel est maintenant bien couvert, mais il s'agit de brume, la pluie ne viendra pas perturber la suite de cette randonnée.

Effectivement de belles et grandes propriétés occupent ce secteur. De vastes terrains leur permettent de bien s' intégrer dans la nature.

Encore une montée, 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-28la der des der et nous débouchons sur la route qui nous ramène au phare. Mais où est-il passé. On croit le voir à chaque tournant, mais il n'est pas Là. Fin de rando difficile !
 Il est 15 h. Le temps de déchausser, nous repartons vers le café des Ormeaux à Ramatuelle. Bigre, pas facile de se garer dans ce pays !

Il est 15 h 30, c'est pile l'heure d'ouverture mais il nous faudra patienter 5 minutes pour y avoir accès et déguster notre pot de l'amitié.

 

Merci Jean pour cette belle randonnée qui a fait découvrir à tous les nouveaux du groupe, un des coins les plus extraordinaires de la région.

 

Merci aux photographes Jean , Jean-Marie  et Gérard .

 

La semaine prochaine, Jeudi 1 Avril à 7 H 00 : Massif de La SAINTE – BAUME  EST ( 83 )

 

 Départ des véhicules pour une randonnée à la Montagne Sacrée (massif de la Sainte Baume – partie Est - 83) et la visite de la Sainte 2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-1Grotte où vécut Marie Madeleine. Culminant à 1.148 mètres d’altitude, elle est la plus étendue des chaînons provençaux (12 kms). Toute l’ascension du flanc s’effectue à l’ombre d’une forêt mystérieuse qui garde intacts ses secrets depuis des temps immémoriaux. Une fois sur la crête, cailloux, rocs et garrigue clairsemée règnent, quant à la vue, elle est  royale ! – Repas et boisson à sortir du sac – Caillouteux et raide par endroits - 12 kms 800 - 5 h 00 Déniv. : 567 m – Moyen / Medio avec passage Alto                      

 

Responsable :    Bruno

 

Quelques photos en bonus :

Bien encombré le sentier !2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-6


















Jolis rochers, on se croirait en Bretagne2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-16



















2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-33




Le sentier













2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-35


















2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-43


















Les femmes de Jean BOREL, majoritaires aujourd'hui. Mais qui est ce vilain coucou qui se cache parmi elles ?2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-40


















Joli coin pour une "pause banane"2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-42


















Pique-nique2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-21

2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-22

























2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-24

























2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-29
Belote...coinchée
















Mais où est-il ce sacré phare !









C'est vraiment le printemps, gare au pollen !

2010-03-25-St.Tropez-Littoral N°2-18
















Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires