Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 15:16

 

 

La Sainte Victoire - 02/03/2017

 

Les conditions météorologiques sont favorables à la randonnée du jour,  qui ne peut être faite si le vent est fort et qui devient dangereuse avec la pluie, même tombée la veille, car les roches sont alors très glissantes.

Jean-Louis accueille les 20 randonneurs sur le parking du barrage du Bimont et leur présente les caractéristiques de la randonnée : "nous allons atteindre la Croix de Provence à 948m d’altitude, qui n’est pas le point culminant, situé plus à l’est (le pic des Mouches, 1 011m). Le chemin sera facile au départ, puis de plus en plus rocheux et des passages sur des plaques de calcaire pourront être glissants. Nous cheminerons sur la crête et atteindrons la Pas de l’Escalette. De là nous ferons un aller-retour  à la Croix, en passant  le Prieuré, malheureusement fermé pour travaux. La descente, à partir du Pas de l'Escalette est  la voie la plus facile, mais présente toutefois au départ des passages un peu délicats. A partir du refuge Cézanne, nous progresserons sur une piste facile pendant environ 6km pour rejoindre le parking. La randonnée est donnée pour 14 km et 685 m de dénivelée." 

 

Nous savons que notre outil d’évaluation minimise les dénivelées cumulées  par rapport à nos GPS sur le terrain. Le bilan en fin de marche donnera 13,9km et 820 m de dénivelée.

 

Jean-Ma. se propose comme serre-file et effectue le comptage : nous sommes bien 21 à pénétrer dans l’enceinte du barrage du Bimont.

 

 «Le barrage a été construit entre 1946 et 1951 par l’ingénieur Joseph Rigaud….  Il retient les eaux de l’Infernet et celles  issues du ruissellement de la face nord du massif de Sainte-Victoire, mais il est en fait principalement alimenté par une conduite souterraine artificielle amenant l’eau du Verdon par le Canal de Provence. Cette conduite, la galerie de la Campane, d’une longueur de près de 5 km, a été agrandie en 1974 et autorise aujourd’hui un débit de 9 m3/s. Il s’agit d’un barrage voûte à double courbure s’appuyant sur les rives. Il est constitué de 15 plots, et atteint une hauteur de 87,50 mètres pour une longueur en crête de 180 mètres. Son épaisseur est de 17,40 mètres au pied et de 4,30 mètres en crête, le volume total de béton est de 150 000 m3. Le volume d’eau stocké en permanence varie entre 11 et 14 Millions de m3, pour une capacité maximale de 39 Millions de m3. Au pied  du barrage, un ouvrage annexe appelé contre- barrage  alimente un canal d’alimentation dit « branche de Marseille Nord » qui dessert la région située entre Aix-en-Provence et Marseille et une partie de Marseille via une autre réserve dite du vallon Dol. »

Dès la traversée du barrage nous avons la vue sur notre objectif, la Croix de Provence et nous sommes bien impressionnés.

Nous empruntons le sentier, dit Imoucha, qui débute  à gauche de l’extrémité du barrage. Il porte le nom de celui qui créa en 1955 l'association des Amis de Sainte-Victoire et  qui fut le pionnier de la restauration du Prieuré, Henri Imoucha.

Nous sommes en sous-bois et le sentier est agréable, avec peu de dénivelée jusqu'au fond du Vallon de la Dispute. 

La remontée du vallon, toujours en sous-bois, s'amorce doucement pour s'accentuer peu à peu. Un premier effeuillage s’impose.

Les cailloux laissent place aux rochers dont la surface est glissante et la pente est raide. Nous progressons avec prudence.

 

 

Nous sortons du sous-bois et un beau sentier va nous mener à la crête. Le point de vue dominant le Lac du Bimont est superbe.

De l'autre côté, la vue porte sur l'usine de Gardanne et la barre de l'Etoile.

 


 

 

 

 

 

 

Le sentier, parsemé de crocus monte d'abord doucement ; le Baou Cézanne se montre à nouveau avec, derrière, la Croix de Provence, environ 600 mètres plus haut.

Il nous faut juste suivre la crête des Costes Chaudes jusqu'au sommet !.... Mais encore faut-il l' atteindre et ça commence à monter sérieusement, sur des cailloux et sur de gros rochers qui sous l'humidité matinale sont glissants.

Enfin, nous y sommes... et un cairn nous indique le Prieuré ! Le sentier qui suit la crête parait plus facile, compte tenu de la pente qui s'est adoucie. Mais les plaques rocheuses sont tout autant glissantes...


Puis la montée reprend jusqu'au Pas de l'Escalette. Jean-Louis nous y indique le départ (marqué en rouge) de notre chemin de descente à droite, vers le refuge Cézanne que nous prendrons après le déjeuner. 

Toutefois, nous sommes à peine à 700 m d'altitude et il nous faut encore progresser, en zig-zag sur les rochers lisses, en respectant les marques bleues et sans couper les courbes pour respecter le site.
 


Nous atteignons enfin l'ancien mur d'enceinte du Prieuré, édifié au XVIIe siècle et restauré en 2014.

 

Le Prieuré apparaît  avec la Croix de Provence derrière. Il est fermé car des bénévoles des Amis de Sainte-Victoire, restaurent le site.


Mais André fait quelques photos au travers des mailles  de la protection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière ascension nous mène à la Croix de Provence, où Alain fait une photo de groupe. 

 

 "La croix qu’on voit aujourd’hui est la quatrième de la série. Les trois autres ont été détruites par des temps extrêmes au sommet. La première croix a été faite au XVIème siècle, la suivante en 1785, et la troisième en 1842.  La croix actuelle a été élevée 33 ans plus tard en 1875. Elle a été construite grâce au Père Meissonnier, qui voulait remercier  Dieu d’avoir sauvé la Provence de la peste. À l’époque, beaucoup de monde ont donné volontiers de l’argent pour sa construction. En 2002 et 2003, à cause des graves dégâts  de la foudre, on a pensé qu’il serait impossible de la restaurer. Toutefois, grâce à de nombreux  amoureux de la Provence, la croix a été restaurée avec succès et se présente aujourd’hui comme un phare de la culture. La base du support de la croix mesure 11 mètres de haut, et la croix elle-même mesure 7 mètres de plus. Au total, ça fait à peu près 18 mètres. Ce n’est pas étonnant qu’on puisse la voir des kilomètres ! "

 

Le vent qui souffle ne nous permet pas de faire la pose déjeuner à ce sommet. Nous commençons donc à redescendre, en prenant le temps d'observer le paysage que nous n'avions pas vu à la montée : vue sur la crête des Costes Chaudes  et les lacs du Bimont et Zola.

Nous déjeunons sur le site du Prieuré.

La descente à partir du pas de l'Escalette est dite la plus facile. Mais la première partie est délicate et nous sommes ravis de la faire l'après-midi, après le séchage des roches.

Ensuite le chemin descend dans la garrigue, les romarins fleuris et les globulaires.

 

 

 

Nous passons le Pas des Dinosaures où des affiches interdisent de s'écarter du chemin pour le respect de la faune.
Nous faisons la photo de groupe avec, en arrière plan le Baou Cézanne.

En contrebas nous observons le trou du Verger.

Avant d'atteindre le Refuge Cézanne, nous sommes an admiration devant la progression d'alpinistes.

 

Le refuge Cézanne a été construit par Jean Magnan et ses amis de l'Association des Excursionnistes Provençaux d'Aix-en-Provence en 1954."

A droite, l'ancien village du Trou et ses rochers aux singulières formes.

 

 

 

 

 

Il nous reste un peu plus de 5 km à parcourir, sur une large piste facile qui passe par une source, à proximité de laquelle il fait beau se reposer et une carrière de marbre désaffectée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous rejoignons nos voitures avec une dernière vue de la Croix de Provence. L'avons nous bien montée?

 

Nous assouvissons notre soif au bar de la place de Pourrières.

 

Nos remerciements vont tout particulièrement à Jean-Louis pour cette très belle randonnée et aussi aux nombreux photographes du jour, Alain, André, Brigitte, Claude C. et Eliane.

La semaine prochaine, jeudi 9 mars

- G1 G2
Départ :8h
Jean Ma et  Jean louis 586- Les Mayons-

 Moyen **17,5 km Dh : 550m

- G2
Départ :8h30
Roland
Raquettes à Andon-Du fait du manque de neige, Roland a programmé une balade et un restaurant- cf son mail du 03/03-14 h 08


Moyen ** 8 km Dh : 250m
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Claude C.
commenter cet article

commentaires