Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 14:45

Pour couper la musique, cliquer sur le bouton



Sur les rives du Jabron

Aujourd’hui Jean Borel nous emmène randonner à Comps sur Artuby. Ce sera nous dit-il « un agréable sentier sans difficulté particulière parcourant les forêts de pins et de chênes. Il nous conduira sur les rives du Jabron, petit ruisseau anodin mais qui peut poser problème pour le traverser ». (Souvenons nous de notre rando d’avril dernier, où certaines randonneuses craignant de se mouiller les pieds, traversèrent le Jabron sur le dos de Jean !) « Mais aujourd’hui il n’y aura pas de pas de difficultés, nous promet Jean, car nous prendrons le pont. » Evidemment, il suffisait d’y penser !

Aujourd’hui, en cette fin d’automne, la météo annonce un temps froid mais bien ensoleillé – du moins le matin. En effet nous arrivons à  Comps sur Artuby par un beau soleil. Et le thermomètre indique  –6° !  Et puis ô surprise ! Le parking est couvert de neige ! Bien sûr nous aurions pu nous en douter, après les pluies diluviennes de ces derniers jours. Nous voici donc 22 randonneurs au départ de cette rando de 12,6 km et 505 m de dénivelé. Randonnée «moyenne», mais rando de neige. Petite différence ! Heureusement nous avons tous des vêtements chauds : anoraks, gants, bonnets. Une fois bien emmitouflés, nous posons pour la photo de groupe. Nous avons nos bâtons, mais où sont donc nos skis ?

Nous démarrons notre marche par un « faux plat montant » tout en douceur. Afin de profiter du soleil, Jean nous fait d’abord longer le canal. Qu’il ferait bon glisser, les skis aux pieds, sur cette belle étendue de neige ! Nous marchons rapidement pour nous réchauffer, mais avec précaution pour éviter quelques flaques verglacées. Une demi-heure plus tard, il est 10 heures, Jean nous propose - déjà ! - une petite pause. Il nous présente le profil de la rando : descente, montée, re-descente et re-montée pour finir. Puis après un casse-croûte avalé rapidement, nous reprenons notre chemin sous les bois … et dans la neige. Le soleil brille mais ne chauffe guère. Heureusement marcher dans la neige nous aide à lutter contre le froid. Ici nous traversons un enclos. « Le dernier ferme la porte ! » crie Jean. Le dernier c’est Dominique, désigné serre-file du jour.
« Dominique, tu fermes la  porte ! ».  « N’oublie pas de la fermer, Dominique ! » répète Marinette. Après la porte d’entrée, voici la porte de sortie. « Dominique, tu la fermes ! » Et il la ferme. Bientôt nous atteignons un joli lac, étincelant au soleil. Manifestement il est bien gelé. Après une petite pause - mais aujourd’hui toutes les pauses seront courtes – nous attaquons une grimpette. Elle nous mène à un promontoire qui domine la vallée. Mais le ciel se voile et les photographes s’abstiennent devant le paysage. « Circulez, il n’y a rien à voir ! » Ou pas grand-chose. Jean nous prévient alors : « Nous allons descendre une pente orientée Nord. Faites attention ! Il a neigé. Ca glisse ! » Ceci pour ceux qui ne l’avaient pas remarqué. Nous descendons dans les bois enneigés, en évitant les faux pas. Par endroits le sol crisse sous nos pieds, les flaques verglacées se craquèlent. Enfin nous arrivons en bas sains et saufs.
Nouvelle petite pause, les pieds dans la neige, juste pour la photo. Puis après une nouvelle grimpette nous atteignons le GR 49. Nous approchons de Jabron, petit hameau dépendant de Comps sur Artuby. Sur la droite, voici dans la prairie enneigée un grand troupeau de moutons. Jean-Marie prétend en avoir compté 550 ! Faut-il le croire ? A présent nous traversons le Jabron, en prenant le pont, tout simplement. Devant nous un mur de rochers, couverts de glace et de stalactites. Signe qu’à midi passé, le temps ne s’est guère réchauffé. Devant nous la route mène à ce qui sera notre lieu de pique-nique, un peu au-dessus de Jabron. Derrière nous … mais personne ne regarde. Sinon nous aurions vu le troupeau de moutons franchir le pont et courir sur nos traces. Le voici d’ailleurs qui approche dans un virage à gauche. Puis enchaîne à toutes jambes sur un virage à droite. Le troupeau arrive au galop. Où sont donc passés le berger et ses chiens ? A moins que ce ne soit lui qui arrive, accompagné de son chien qui court à ses côtés ?? Le chien aboie, le troupeau passe… Notre groupe s’installe sur la petite route qui descend à Jabron. Un muret accueillant va nous permettre de pique-niquer, assis bien au sec. Hélas le ciel s’est couvert, le soleil a disparu et les pierres du muret sont bien froides. Vingt minutes plus tard, le pique-nique est avalé et nous commençons à sentir le froid nous envahir. Car comme le fait remarquer Catherine : « Le froid monte par les fesses ». Le blogueur propose ses services pour réchauffer les dites fesses. Sans succès.

Seule solution : nous dégourdir les jambes. Jean annonce : « Nous partons dans 5 minutes ! ». « Quoi ? 5 minutes ? Pourquoi pas tout de suite ? ». Les cinq minutes écoulées, nous reprenons notre chemin. Nous traversons Jabron (le village) puis franchissons à nouveau le Jabron (la rivière) sur un deuxième pont. Bientôt nous abordons une nouvelle grimpette. Nous marchons à flanc de coteau, au-dessus d’un ruisseau. Toujours dans la neige et à présent sous un ciel gris.
Arrivés au sommet nous apercevons au loin la chapelle Saint-André qui domine Comps sur Artuby. Jean nous rappelle le « circuit des trois chapelles » (Saint Jean, Saint Didier et Saint André) que nous fîmes ici en mars dernier. (Décidément aujourd’hui notre rando tient du pèlerinage !). Pour ceux qui l’auraient oublié : La chapelle Saint-André fut édifiée par les Templiers dont le village fut longtemps un des fiefs. « 
Son clocher-tour est doté, sur ses arêtes, de tuiles vernissées dites «tuiles à loups». De petits bulbes creux percés occupent leur dos, le souffle du vent du nord qui les traverse, émet un sifflement dont la tradition rapporte qu'il éloignait les loups ». Enfin « les montagnes environnantes, peuplées de chênes ou de hêtres pour la plupart, ont longtemps vu s'y affairer les charbonniers. Cette production de charbon de bois se perpétue chaque année encore avec le concours du Conseil Général du Var et de l'Office National des Forêts ».

Nous atteignons Comps sur Artuby, regagnons nos voitures. Avant de nous quitter nous irons prendre un pot à Montferrat. Heureux de cette belle journée, mais un peu fourbus quand même. Car marcher dans la neige, ça use, ça use...

 

Merci Jean pour cette très belle randonnée aux couleurs hivernales.

 

Merci aux photographes : Jean-Marie CHABANNE, Gérard CHARPY.

 

Encore quelques photos :

La neige sans les skisPromenons nous dans les bois …















… Pendant que le loup n'y est pas 

A ta santé Jean !
















  Le Jabron

 

Prochaine sortie : Jeudi  11 Décembre à  7 h 30

La randonnée prévue dans les Maures "Le Peyrol" a été annulée à cause de  l'indisponibilité temporaire de Bruno GUERIN. Jean BOREL n'étant pas disponible non plus, c'est Jean-Marie CHABANNE qui nous accompagnera sur un parcours dans les vallées du Haut Argens à partir de BRAS. Cette randonnée en boucle nous permettra à plusieurs reprises de découvrir quelques sites remarquables sur l'Argens : la Cascade du Tombereau et le Pont Romain de St SUMMIAN ainsi que les Gours Bénis et la chapelle St Sébastien en dehors de la rivière- Repas et boisson à sortir du sac

Longueur : 18 km - Durée : 5 h – Difficulté : aucune

Bons chemins et bitume sur de petites routes peu fréquentées.

Dénivellation : B 251 m – H 347 m- Moyen /  Moderato     

Merci de bien noter que l'heure de départ n'a pas été modifiée

Partager cet article

Repost 0
Published by Gérard - dans Loisirs
commenter cet article

commentaires