Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 13:10

 

Saint-Tropez -le sentier du littoral n° 1

 

A défaut de blogueur pour cette rando, on appliquera à nouveau le plan B, à partir d'un texte de Joël (un grand merci pour lui) et des photos de Jean Bo. et de Claude, Jean-Marie effectuera le montage afin que vous puissiez disposer de votre blog préféré.

 

Saint-Tropez, ses St.tropez-sentier du littoral-n°1 gendarmes, ses plages naturistes, son port avec le bar Sénéquier, ses yachts, ses gens célèbres …. bref tous les ingrédients étaient là pour attirer la foule des grands jours sur cette rando. Et effectivement, à 8 H 45 ce ne sont pas moins de 33 randonneurs et randonneuses qui se présentent sur la ligne de départ de la rando menée par Jean Bo et Camille.St.tropez-sentier du littoral-n°1

 

On commence par le traditionnel exposé de la rando avec ses caractéristiques techniques : 17 km et 275 m de dénivelée. Sous cette forme, elle avait été faite pour la 1ère fois le 18 novembre 2004 avec 40 participants, puis 12 mars 2009 avec 43. A chaque fois c'était Jean Bo qui menait la rando.St.tropez-sentier du littoral-n°1 Ensuite Jean Bo nous parlera de la chapelle Saint Anne (Roch de par son nom de famille, ce qui pourrait expliquer un certain malentendu!!!). Construite en 1627, en remerciement après une très forte tempête, elle appartient à la commune et fut classée en 1951.  Les équipages des long-courriers montaient ici avant d’appareiller pour solliciter la protection de Sainte Anne, et, à leur retour, ils remontaient la remercier avec des ex-voto. Elle est dédiée à la patronne des gens de mer et accueille sur ses murs de nombreux ex voto . La chapelle n’est ouverte que le 18 mai (dernier jour des Bravades), le 26 juillet (la Sainte-Anne) et le 15 août (Libération de 1944). St.tropez-sentier du littoral-n°1 En mars 2009, lors de notre précédent passage, le père Michel, curé de St.Tropez nous l'avait ouverte exceptionnellement. Aujourd'hui, il est en vacances et ne pourra donc pas nous permettre de la visiter. Cet édifice aux formes simples, de pur style provençal, entouré de cyprès, de pins et de chênes, surplombe la mer et la campagne. Il règne sur cette colline une quiétude et une harmonie rares avec une vue superbe sur St.Tropez et la baie.

 St.tropez-sentier du littoral-n°1 Après la photo de groupe  devant le paysage magnifique de la mer et du village de St Tropez en premier plan, le groupe démarre d'un bon pas, sous une chaleur agréable mais plutôt humide, conséquence d'un temps couvert. Ce temps nous accompagnera malheureusement durant presque toute la rando, sans nous empêcher de jouir du paysage exceptionnel.

 

Tout le monde démarre ensemble, mais en fait un petit groupe de 8 personnes menés par Camille fera un trajet légèrement écourté, mais 14 km quand même.

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1 La ballade commence par la traversée de la ville de Saint-Tropez. C'est Jean Bo qui nous expliquera les origines de la ville : Plusieurs légendes expliquent l'origine de St. Tropez. La plus généralement acceptée est celle de TORPES (d'ou St.TROPEZ), italien de Pise, intendant du palais de Néron, décapité en 68 pour ses convictions religieuses. Son corps jeté dans une barque vint s'échouer sur une place près de la cité gallo-grecque de Heracléa Caccabaria l'antique Saint-Tropez.

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Une variante "laïque"  assure que par une nuit d'orage, la figure de proue d'une tartane vint s'échouer près d'un petit village de pêcheur. Ceux-ci décidèrent d'adopter ce buste comme patron de leur communauté. Ils lui donnèrent le nom de San Trovato," Saint Trouvé" en provençal, qui par déformation, devint St.tropez.

Enfin la troisième version, nettement" païenne" celle-là, prétend que  San Trovato ne serait qu'une statue d'Hermès, fortement sexuée, christianisée d'un coup de hache. Une chanson populaire dans la région, reprend cette légende.  St.tropez-sentier du littoral-n°1 Passage incontournable par sa Place des Lices, où certaines randonneuses trouveront que nous sommes les seules célébrités du jour, puis le port et le célèbre bar Sénéquier.

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Après une première pause « effeuillage » nous longeons le fameuxSt.tropez-sentier du littoral-n°1 cimetière marin en contre bas, et Jean peut vérifier que le chemin du littoral prévu à cet endroit est encore dans les cartons. Ce ralentissement provoque une première jonction avec le groupe de Camille.

Compte tenu de l'heure de départ matinale, la pause banane arrive assez tôt le long d'une plage bien abritée et ensoleillée.

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Puis nous cheminons le long de petites villas « pieds dans l'eau » pleines de charme pour tomber sur un bateau portant un panneau insolite (hasard ou mise en scène savamment orchestrée) qui nous laisse pantois ; la photo de ce bateau devrait bien normalement conclure le présent blog (suspense, suspense  ….)

 

Peu après le passage obligé devant la maison de B.B, deux randonneurs du 1° groupe préfèrent rejoindre le 2° groupe qui décidemment nous talonne de près depuis ce matin : à tel point qu'une réévaluation de leur statut de P.J (petites jambes) en M.J (moyennes jambes) semble tout à fait méritée.

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Après s'être enrichi de deux nouveaux randonneurs, le groupe de Camille poursuit tranquillement son chemin se laissant distancer par le 1er groupe. Prenant le temps de photographier le "Toutou's bar" le second groupe aborde à son tour le chemin dans les rochers.St.tropez-sentier du littoral-n°1

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Après avoir longé un chemin alternant les passages sur les St.tropez-sentier du littoral-n°1 plages, et des endroits bordés de haies  de cannes de Provence que certaines randonneuses qualifieront d'oppressants, le sentier St.tropez-sentier du littoral-n°1 du littoral change pour se transformer en un chemin balisé par des repères chiffrés et des bornes téléphoniques de secours.

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Il gagne aussi en altitude nous permettant ainsi de dominer les criques encombrées de posidonies, et algues diverses de la St.tropez-sentier du littoral-n°1 famille des fucus vésiculeux, des tas de bois morts, et malheureusement quelques résidus de notre civilisation moderne. Le temps de photographier un cormoran posant sur un rocher et nous voilà reparti d'un bon pas.

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Le soleil fait une première apparition timide après la plage de la Moutte (dont on peut voir le phare, la nuit, depuis Boulouris).

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Il est près de 12H30 lorsqu'on s'arrête pour le pique nique sur la plage des Salins. A nouveau, un chien errant viendra participer au pique-nique mais il ne suivra pas le groupe ensuite, peut-être attendait-il un autre groupe ??

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Cette fois-ci il n'y aura ni petite sieste, ni partie de cartes, et c'est sous un soleil à nouveau voilé que la petite troupe reprend son périple.(insérer photo)

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Les "Petites Jambes" se sont arrêtées un peu plus tôt, en face d'un petit ilot pour leur pause pique-nique.

St.tropez-sentier du littoral-n°1 Le temps est toujours très brumeux, chaud et humide.  Après une heure d'arrêt, ils repartent jusqu'à la plage des Salins où ils abandonneront le littoral pour remonter vers St.Tropez.

 

Parvenus au début de la plage de Pampelonne nous commençons à quitter le bord de mer pour aborder le retour par l'intérieur ; la présence sur le parking de cette plage d'une magnifique Ferrari, rouge comme il se doit, fait fantasmer quelques randonneurs. Mais c'est bien à pied et d'un pas décidé que nous continuons le trajet vers le parking de départ, en passant vers une partie plus méconnue des abords de Saint-Tropez. 

Le 2° groupe n'étant pas arrivé, les voitures démarrent en ordre dispersé, et tous les marcheurs se retrouvent finalement au bar traditionnel de Grimaud pour un pot vraiment mérité. 

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1 St.tropez-sentier du littoral-n°1 Et c'est là que l'on peut dire à Jean la fameuse phrase écrite sur le bateau déjà évoqué. Fin du suspense !

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1

Quelques images en "rab" :

Un peu de soleil sur les "Petites jambes"

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1

 

Les Dames de CamilleSt.tropez-sentier du littoral-n°1

Le sadisme du photographe

St.tropez-sentier du littoral-n°1

St.tropez-sentier du littoral-n°1 St.tropez-sentier du littoral-n°1 St.tropez-sentier du littoral-n°1

 

St.tropez-sentier du littoral-n°1

Mais elles ont toutes franchi l'obstacle sans se mouiller les pieds-Bravoooo !

OriginalSt.tropez-sentier du littoral-n°1

 C'est Saint Tropez

St.tropez-sentier du littoral-n°1

St.tropez-sentier du littoral-n°1 St.tropez-sentier du littoral-n°1 St.tropez-sentier du littoral-n°1 Jeudi 31 Octobre à 8 h 00 : SAINT-VALLIER de THIEY (06) . Oppidum de la MALLE

Au dessus de St-Vallier, nous visiterons, ce que l’on prend de loin pour un gigantesque éboulis et qui se révèle être l’enceinte fortifiée de l’oppidum de la Malle, construite 5 siècles avant notre ère . Panorama exceptionnel .

L : 14 Km 761 . Dh : 570 m . D : 4 H 30 – Niveau : Moyen Médio – Repas et boisson tirés du sac .

Animateur : Jean Borel – 04.94.95.87.73 – 06.68.98.13.62                                                                 Boulouris N° 760

 

Itinéraire d’accès : Emprunter l’autoroute A 8 direction Nice . Quitter l’autoroute à la sortie n° 39 « Les Adrets de l’Estérel » - Continuer sur la D 37 via Lac de St. Cassien et Montauroux – Après le lac au  grand giratoire prendre à droite la D 562 en direction de Grasse

A Val Tignet tourner à gauche et progresser sur la D 11 via St. Cézaire  -  A Spéracédes obliquer à droite et par la D 513  et la D 11gagner Cabris - Là, emprunter la D 4 sur votre gauche via St. Vallier de Thiey - Ensuite poursuivre à gauche sur la N 85 et atteindre Saint-Vallier de Thiey .

Stationner les véhicules sur un des PARKINGS à la sortie du village .

Coût du trajet A R : 104 Kms x 0 € 25 = 26 € + 5 € = 31 Euros

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article

commentaires