Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 13:33

2018-09-20 – N° 613.2 - LAC NEGRE-PAS DU PREFOUNS – G1

 

 

En ce début de saison, Alain nous propose une première randonnée sportive pour découvrir, dans la vallée de la Vésubie, le lac Nègre  et un paysage glaciaire spectaculaire de haute vallée. Dix courageux randonneurs se sont levés de bon matin pour atteindre, dès 9 heures, au-dessus du Boréon, le parking de Salèse,  à 1 670 m d’altitude. Le temps est beau et le ciel bien bleu.

 

A l’extrémité du parking et  à la balise 434, nous nous élançons sur le GR52  qui chemine dans le vallon de Salèse,  le long d’un ru quelque peu torrentiel.

La montée est aisée et nous atteignons la vacherie de Salèse.

Alain nous fait un topo de la randonnée : « Un aller et retour avec variante au retour, d’environ 19kms pour 1000 m de dénivelé. Nous commencerons par une première montée jusqu’au col de Salèse par un beau sentier. Puis nous continuerons sur un chemin muletier jusqu’au lac nègre à environ 2360 m d’altitude. Et nous terminerons par un sentier en lacets, dans un univers minéral, jusqu’à l’ascension finale au Pas du Préfouns à 2615 m où nous déjeunerons.»

 

Nous montons sous les mélèzes

et passons à proximité de la source de Chardole avant d’atteindre le col de Salèse (2 031 m)  où nous nous arrêtons pour la pause banane, à 10h30.

Un petit passage sur la route et nous retrouvons le sentier muletier, qui monte plein nord, avec des passages où l’eau ruisselle. Sur notre gauche nous observons le Caïre Archas (2 632m).

.

Nous traversons  un petit pont de bois qui nous accueille pour une photo de groupe, au-dessus du torrent.

Quelques dizaines de mètres plus loin, après la bifurcation nous montons par des marches empierrées, avec devant nous le Caïre Pounchu (2 495m) 

Puis le chemin s'élève fortement en forêt et nous rencontrons un troupeau de vaches en alpage. 

Nous avons une belle vue sur le vallon des Mollières.

Nous arrivons à un replat : le camp Soubran et son petit lac près de la sente.

En arrière plan le Caïre Pounchu

Alain nous explique qu’en suivant le chemin sur notre droite nous passerions un deuxième lac avant de découvrir les Lacs de Frémamorte. Mais bon, ce sera pour une autre fois…

Nous avons hâte de découvrir le lac Nègre, que nous atteignons après un peu moins de 1 km et une centaine de mètre d’élévation, au travers de gros blocs morainiques, au pied du Caïre Pounchu.

Après avoir passé le petit verrou glaciaire,  le lac Nègre apparaît en bas d'une magnifique vallée glaciaire en auge. Nous nous dirigeons vers le chemin qui le contourne par l'Est et nous faisons une nouvelle photo de groupe près de l’eau très claire.

Puis nous observons le paysage grandiose de roches ocres - grises granitiques.

Alain nous décrit, de gauche à droite : la pointe du Giegn (2 868 m), le vallon de la Margiole, qui précède les aiguilles du Caïre du Préfouns (2 835 m); puis en suivant la crête vers la droite, le pas du Préfouns et la double cime de la Tête des Tablasses (2 855m);à l'extrème droite le début du flanc des Bresses.

Si vous voulez l'écouter cliquer sur le lien suivant :

https://drive.google.com/file/d/1gmGmC5qh65rGT85IFtoc4lIruRM5FiaU/view?usp=sharing

Nous pouvons observer une ligne blanche et nette sur les Préfouns et les Tablasses. Un tel changement de couleur de la roche sur les bords d'une vallée  glaciaire, marque la plus grande extension du glacier (trimline). Sa continuité sur les deux massifs suggère l’existence d’une langue glaciaire latérale, vers le Valle del Prefouns (de l'autre côté de la crête, versant italien). C’est ce qui s’appelle « la diffluence » en glaciologie.

« Le lac Nègre est sûrement, avec le lac Besson, l’un des plus beaux lacs du Mercantour. Autrefois appelé Lac Noir, c’est un lac glaciaire dit de surcreusement (barré vers l'aval par un verrou), qui s’étend sur une dizaine d’hectares et peut atteindre une trentaine de mètres de profondeur. C’est cette profondeur qui donne parfois à l’eau sa couleur sombre et est à l’origine de l’appellation du lac.»

Nous contournons le lac par toujours l'Est et observons, sur l’autre rive,  une grue cendrée. Mais nos zooms photographiques ne sont pas assez puissants pour l’immortaliser.

Nous sommes au cœur de l’ancien glacier et nous passons à côté de moraines « dos de baleine »

Il nous faut alors fournir un dernier effort pour atteindre le Pas du Préfouns qui nous fait face à 2 608 m d’altitude : de nombreux lacets nous permettent de franchir un peu moins difficilement ce passage pentu. Quelques chamois nous surveillent.

A l’arrivée, nous sommes fourbus mais tellement heureux de découvrir les panoramas magnifiques.

« Le pas du Préfouns, culminant à 2 615 mètres d'altitude, est un col pédestre situé au nord du lac Nègre, entre les Aiguilles du Lac Nègre et la Tête des Tablasses, séparant l'Italie de la France. Il  n'est devenu frontière qu'en 1947 avec le traité de Paris. Il est situé à l'extrémité de la zone centrale du parc national du Mercantour côté français et du voisin italien, le parc naturel des Alpes maritimes. Du côté italien se trouve un petit abri sur une dalle horizontale. Le pas du Préfouns était le poste de chasse du roi d'Italie Victor-Emmanuel II, qui y guettait le passage de chamois et de bouquetins. … »

Et pour nous c’est un lieu idéal pour notre pique-nique, bien à l'abri du vent.

Nous observons à nouveau le lac Nègre mais en regardant maintenant vers le sud.

La description de l'horizon est repris des informations tirées  de la toile  : "De gauche à droite se situent la cime de Rogué, 2 705 m (dominant un très beau cirque glaciaire qui s'ouvre à l'ouest, limité au N par le caïre de Rogué 2 495 m et au S par le serre et la pointe de Rogué 2 435 m), le mont Archas (2 526 m), plus au fond, légèrement à droite du milieu de la photo, puis sur la crête qui revient la cime de la Valette, la cime de la Costette en partie masquée par le Caïre Archas (2 632 m)."

Côté italien la vue est aussi impressionnante.

Les aiguilles granitiques de Cresta Savoie sont une belle image de failles verticales ouvertes.

Il est 14H45 quand Alain nous invite à redescendre, par le même chemin.

Nous atteignons le lac Nègre 40 minutes plus tard.

 

Arrivés au niveau de Camp Soubran, Alain nous guide vers un petit chemin, à l'est : c'est une variante par la piste des cavaliers qui va nous éviter de descendre sur le chemin empierré pentu.

Le troupeau de ce matin s'est déplacé et nous le retrouvons dans le secteur des Sagnes.

Nous retrouvons le col de Salèse et terminons notre descente jusqu'au parking.

Nous prenons le pot de l'amitié à Saint Martin de Vésubie.

Merci Alain pour nous avoir fait découvrir ces magnifiques panoramas, grâce à cette très belle randonnée, certes longue mais sans difficulté technique.

Les photos sont de Alain et de Claude C.

 

La semaine prochaine, jeudi 27 septembre : Attention changement de programme.

G1 : Départ : 7 h00  Jean Bo. N° 582.1  Le Lac de Sainte-Croix

       L : 18 km . Dh : 400 m  Moyen ** avec quelques passages en Moyen *** (franchissement de la barre rocheuse)
 
Parking : Aux abords de l'intersection D957-D619


 

Partager cet article
Repost0

commentaires