Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2018 4 18 /01 /janvier /2018 20:32

Roquebrune-La Cavalière-Les Campons-G2-855

-

Hier encore il y avait une "vigilance orange" pour vent violent qui nous aurait empêchés de partir randonner. Mais ce matin le vent s'est "un peu" calmé et la vigilance a disparu. Néanmoins, le vent sera le fil rouge de la journée, disparaissant dans les vallons et revenant sur les crêtes.

C'est donc 24 marcheuses et marcheurs du Cercle de Boulouris qui se regroupent sur le parking du cimetière de Roquebrune-sur-Argens (je vous l'avais bien dit la semaine dernière, nous adorons les cimetières…) sous la houlette de Joël qui, reconnaissant n'avoir pas pu reconnaître l'itinéraire s'était fait assister d'Anne-Marie pour qui le G2 est une première.

Il accueille deux invités, Roselyne et Patrick, amis de Michel J et présente sa randonnée, environ 10 km et 350 m de dénivelé.

Nous avons aussi le plaisir de retrouver quelques anciens qui nous avaient un peu abandonnés ces derniers temps, Cathy, Beps et Jean Be.

Le vent est glacial sur le parking, les bonnets, les gants et écharpes sont sortis rendant certains participants complètement incognitos. Le petit échauffement proposé par Joël ne sera pas superflu.

A 9 h 20 nous attaquons le petit sentier botanique, joliment décoré de rochers peints identifiants des fleurs ou des plantes,  très souvent absentes au cœur de cet hiver.

Il monte un petit peu ce qui permet de se réchauffer.

Nous atteignons le lieu-dit des 25 ponts.

Ces soi-disant ponts sont en fait les arches d'un aqueduc à ne pas assimiler avec les aqueducs romains très nombreux dans la région. En tout cas, ils sont très beaux. 

Celui-ci ne date "que" de 1755. Il fut construit pour approvisionner les fontaines du vieux village.

Petit arrêt devant le panneau  informatif.

Lorsque nous repartons, petite difficulté pour retrouver la bonne piste. Il y en a tellement. Finalement c'est Anne-Marie qui va nous guider sur un joli sentier, plein sud, notre direction, suivant le ravin de la Petite Maurette. Nous sommes un peu à l'ouest du parcours normal mais nous allons le retrouver bientôt.

Point de vue sur le Rocher de Roquebrune sous un angle inhabituel. Nous allons provisoirement le perdre de vue.

 

La voici la petite Maurette et il y a même de l'eau.

Lorsque nous avons fait la randonnée du Pas de l'Eouvé, dans le même secteur, en novembre dernier, il n'y avait pas une trace d'eau dans les ruisseaux. Décembre avec ses 130 mm de précipitation est passé par là.

Tiens, un reste de l'incendie de 2003. cela s'appelle un ARSIN.

Joël est descendu dans les rochers au bord de l'eau et nous invite à le rejoindre pour la "pause banane".

Nous continuons dans le ravin mais nous passons sur l'autre rive par un petit gué bien équipé de grosses pierres qui ne posera aucun problème de traversée.

Nous retrouvons une large piste, un peu au nord de l'Escaillon et reprenons l'itinéraire prévu.  Nous allons contourner cette petite colline mais il faudra quand même gravir une courte côte très raide en s'élevant de 100 m.

Mais la récompense est là, une descente vers le lac de  Clos que nous apercevons à travers la végétation.

Nous avions pique-niqué sur ces rives en 2016, lors de notre dernier passage et il y avait aussi du vent mais d'une autre orientation et le lac était très remué.

Aujourd'hui, il est calme et il fait assez doux sur ses rives. Mais il est 11 h 35 et Joël préfère poursuivre son chemin.

Nous marchons maintenant plein nord sur une variante de GR51 dans le vallon du Clos, bien exposé au vent. Notre animateur va rechercher à droite du sentier une zone au soleil, protégée du vent. C'est là que le groupe va s'installer sur des rochers. Le site est agréable … mais très venté. Il est 12 h pile.

Tant pis, nous nous installons mais les photos montrent bien que les participants sont restés bien couverts.

Nous avons retrouvé le" Stanislas", toujours apprécié, puis les gâteries habituelles, foie gras, vins rosé et rouge.

Mais nous ne traînerons pas en ces lieux car le vent a forci. Une photo du groupe et  nous rejoignons la grande  piste en descente.

Il reste environ 4,5 km à parcourir.

Nous retrouvons le Rocher de Roquebrune que nous allons garder en ligne de mire.

Nous surplombons un joli ruisseau que nous allons

rejoindre un peu plus bas, à l'endroit où les mimosas commencent à se colorer.

Dommage, nous avons raté le Moulin de Font Blanche.

 

Toujours le Rocher, aussi majestueux et là, Joël va "suggérer" au photographe un angle de prise de vue, tout en précisant, petit clin d'œil, qu'il n'impose rien au blogeur. Celui-ci s'exécutera avec le sourire, le chef a parlé !

Autre vue du Rocher, le choix du blogueur

Un dernière grande montée nous conduit à un large point de vue sur le village de Roquebrune-sur-Argens avec, au cœur, le vieux village.

Et grâce à la persévérance de notre animateur c'est au cœur de la partie ancienne que nous allons enfin trouver un café ouvert (tous les jours de 8 h à 21 h) pour prendre le pot de l'amitié.

Merci Joël pour cette agréable rando mais la prochaine fois, arrête le ventilateur.

Merci aussi à Anne-Marie pour nous avoir fait découvrir le ravin de la Petite Maurette.

La semaine prochaineJeudi 25 janvier 2018

Randonnée inédite et commune aux 2 groupes avec variantes sur les pistes de la forêt de la Colle du Rouet  et la galette des rois en fin de randonnée

G1

Départ:8H30 Anne- Marie

La Bouverie moyen** 16,2 km Dh :216

G2 Départ:8H30 Alain

 La Bouverie moyen* 12 km Dh : 200

Parking : D47 Piste de Palayson Coût du trajet A/R : 14 €

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Merci de cette présentation fidèle et indulgente de cette ballade; ce fut quand même une journée agréable.<br /> Amitiés.<br /> Joël
Répondre