Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2022 4 16 /06 /juin /2022 08:03

Collobrières-Menhirs et chapelle-531-1-G1

La journée s'annonce chaude ce jeudi 16 Juin.

Mais quatorze randonneurs sont quand même là pour suivre Joël qui nous emmènera sur les traces du patrimoine historique de Collobrières (capitale de la châtaigne) à travers un parcours ombragé .

8h30, présentation du parcours qui compte tenu de la chaleur annoncée sera écourté de 5 Kms.

Pierre reprendra sa récente fonction de serre-fil.

 

Avant de commencer, savez vous d'où vient le nom de ce charmant village de caractère ?

Le nom de Collobrières vient du provençal "Coulobri" qui signifie "couleuvre" et fait référence aux courbes sinueuses de la rivière du Réal Collobrier qui traverse le village, ainsi qu'à ses habitantes…

Après avoir traversée la rivière par le vieux pont en pierre en dos d'âne du XIIème siècle, nous empruntons des petites ruelles pentues caladées.

 

Et nous nous dirigeons au sommet du village,

Où l'église de Saint Pons fut édifiée au XVIème siècle sur l'emplacement d'une chapelle castrale "Santa Maria" datant du XIème siècle. Difficile d'accès, petite et vétuste elle est abandonnée en 1878  siècle après la construction d'une nouvelle église de style néo-gothique dans le village.

Un appel aux dons est lancé pour poursuivre la restauration de celle-ci…

Laissons l'église derrière nous et poursuivons,

Par un large chemin ombragé.

Joël nous l'avait dit on aura la montée dés le début et la voilà qui commence !

Et déjà une pause boisson est nécessaire, mais l'attaque des taons nous obligera à l'écourter.

Petite vue sur le village de Collobrières,

Après plusieurs aller-retour

le chemin à prendre est bien celui-là et il faut monter par les marches.

 

Nous progressons à l'ombre des chênes lièges,

Passage au pied du Moulin à vent du Collet construit au XVIème siècle.

Cela valait bien notre photo de groupe.

 10h, c'est l'heure de la pause banane, mais pas trop longtemps

Nous continuons à travers une magnifique forêt de châtaigniers,

Jusqu'à l'arrivée sur le Plateau Lambert à 475 m où au milieu de la prairie se dressent droits comme des troncs deux menhirs, les plus grands de Provence de par leur taille.

Vous avez vu, lui il mesure 3,15m pour 0,76 m de large

Et lui, 2,82 m pour 0,50 m de large.

Même penché il ne tombera pas !

Futaie de pins Douglas en fond

Nous sommes encerclés par ces vieux gaillards âgés de 5000 à 7000 ans qui donnent l'impression de dormir debout.

Abandonnons ces deux frères millénaires que rien ne semble déranger.

Pour nous retrouver là,

où il y a un peu d'eau

Nous reprenons le tracé du GR.

Notre route aurait du nous faire traverser ce pont que nous avons contourné.

Par cette chaleur, il nous faut s'hydrater souvent et les petites pauses s'imposent.

Nous continuons d'avancer sur un large chemin arboré.

Alain et Joël nos deux animateurs réunis sur le passage à gué où coule un filet d'eau.

Bernard en tête,

laissant les vignes à droite,

Nous avançons d'un bon pas car nous avons décidé de retarder l'heure du repas.

Courage c'est la dernière montée de la journée…et elle est assez éprouvante avec la chaleur.

Il est 13h, nous voici de retour dans le village sous une bonne température .

Ce sera enfin l'heure de se restaurer !

Les taons nous ayant accompagnés tout au long de cette journée, le parking sera notre seul lieu de répit pour déjeuner tranquillement et à l'ombre.

Et pourquoi pas finir cette journée par une bonne glace aux marrons pour les plus gourmands !

Mais au fait les avez-vous reconnus ?

Et oui, il s'agit bien de Giovanni et Michel D.

 

En 4h35 nous aurons effectués 14,20 kms avec un dénivelé de 587 m.

Merci à Joël pour ce beau parcours.

Les photos du jour sont de Alain, Michèle et Véronique.

La semaine prochaine

G1

G2

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires