Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2021 5 15 /10 /octobre /2021 10:57

Lac de Carcès –  674/G2 jeudi 12 mai 2016

C’est à Carcès que Jean Ma nous a donné rendez-vous aujourd’hui pour une randonnée qui sera en définitive de 13 kms et 300 m. de dénivelé.(ci-dessous nouveau tracé emprunté). Nous sommes 30. Seuls 2 randonneurs Michel et Rolande étaient présents lors de la précédente édition menée par Jean en mai 2016. Il fait beau temps avec une petite fraîcheur automnale au départ.

« La randonnée nous conduira tout d'abord aux chutes du Caramy, puis nous gagnerons le lac de Carcès. Après être passés devant le barrage nous longerons le lac durant 3 kms avant de nous arrêter à l'abri pour la pause déjeuner. Puis ce sera une bonne montée et une descente pour rejoindre le point de départ ».

Nous quittons le parking, Joël et Jean-Claude étant nos serre-files pour la journée.

Jean nous fait une présentation de Carcès devant une des fresques peintes par Monsieur Le Guil en 1998 à la demande du maire : « le village mérite une visite pour son château, ses 10 lavoirs, 20 fontaines et les façades de ses maisons..., village qui mérite une visite que nous ne ferons pas aujourd’hui. »

"Le vieux village de Carcès s'enroule en colimaçon autour de son château médiéval. Les nombreuses maisons aux façades de tuiles vernissées y apportent un charme et un caractère particulier. Celles-ci sont plutôt exposées à l'est des maisons pour les protéger des infiltrations dues aux orages parfois violents. Elles dateraient du XVIII éme siècle. Il en reste encore quelques unes de cette époque conservées et entretenues avec précaution. Leurs belles couleurs chaudes et leur disposition géométrique font la typicité de ce village.

D'autres façades en trompe-l'oeil, racontent l'histoire au fil du temps." (extrait La Provence verte)

Nous passons derrière la maison de retraite et longeons le village le long d'un petit canal d'irrigation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qui nous conduit tout d'abord à la chapelle Saint Jaume du XIè siècle (Saint Jacques Le Majeur en Provençal) de style roman, vide, peu mise en valeur malgré sa restauration. C’est devant celle-ci que nous faisons la photo de groupe.

Un peu plus loin nous passons devant la chapelle Notre Dame de Carami appelée aussi chapelle du Bon Secours, également du XIè siècle, qui se trouvent toutes deux sur le chemin de St Jacques de Compostelle et de Rome.

"Edifiée par les moines de l'Abbaye de St Victor à Marseille. En 1152 le pape Eugène III donna la chapelle aux chanoines réguliers de St Augustin. Pendant la Révolution elle est achetée par 12 familles de Carcès pour éviter sa profanation, puis lors de la séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905, elle devient propriété de la commune." (extrait du panneau se trouvant devant celle-ci)

 

 

 

 

Après être passé devant des niches à ruches

nous cheminons de nouveau le long du canal et atteignons les chutes du  Caramy, (deux fois 6-7 mètres) en face desquelles nous nous arrêtons pour la pause banane

avant de repartir toujours le long du canal.

C’est alors que nous apercevons le lac.

" Grâce au lac Sainte Suzanne (appelé communément « lac de Carcès »), qui stocke huit millions de mètres cubes d'eau, pour une superficie de plus de cent hectares avec huit kilomètres de rive, Toulon est alimenté pour neuf millions de mètres cubes, et la marine et les communes de la ceinture toulonnaise regroupées en deux syndicats intercommunaux pour dix-huit millions de mètres cubes.

Il a été construit de 1934 à 1939. En 1935, la ville de Toulon concédait l'exploitation de la stérilisation de l'ozone (procédé de M. Otto qui permet d'avoir en fin de compte une eau potable et non chlorée) des eaux de Saint-Antoine et de Dardennes à la Compagnie des eaux et de l'ozone. 

La navigation sur le lac sont interdites, pour des raisons de sécurité : en effet, la possibilité de pompage d'eau durant la période sèche peut faire baisser le niveau d'eau brutalement de cinq à dix mètres. À l'inverse, l'existence de vannes toits sur le barrage, permet de faire monter le niveau de deux mètres et demi au-dessus du niveau normal." (extrait La Provence verte)

Nous passons devant le barrage

et devons longer le lac quand soudain nous voilà devant une barrière et un panneau indiquant passage interdit y compris aux piétons sur 3 kilomètres. Quel dommage nous allons être privés du clou de la randonnée. Jean, après avoir consulté carte, gps, Jean-Marie et Joël,

prend la décision de prendre une piste qui nous éloigne de la rive du lac et qui monte, monte, monte,

mais Jean nous dit que la montée faite remplace celle de l’après-midi. Le lac s'éloigne peu à peu.

Lors d'une trouée sur notre droite nous pouvons voir les Petit et Grand Bessillon. Coucou les G1 puisque vous êtes au Petit aujourd'hui.

Nous continuons jusqu’au point culminant  d'où nous avons une vue exceptionnelle sur le lac.

Quelques dizaines de mètres en arrière nous prenons un sentier qui descend et le long duquel nous nous installons pour le pique-nique, avec punch et vin avec modération, café chocolats et nougats.

Mais il est temps de repartir. Après avoir monté, bien entendu il faut redescendre par un chemin raide, étroit et caillouteux.

Petite pause pour se désaltérer avant une nouvelle montée bordée de vignes et oliviers qui va nous reconduire au village.

On découvre des asters par endroit.

 

C'est par une petite route bordée de belles maisons bien fleuries et arborées comme celle-ci avec de magnifiques herbes de la pampa et pyracanthas que nous regagnons le village.

Avant de rejoindre le parking nous nous arrêtons au bar du village pour partager le verre de l’amitié.

Merci Jean pour cette agréable randonnée.

Les photos sont de Véronique, Jean-Claude, Jean-Marie et Rolande.

La semaine prochaine pour les G2

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 16:31

2021-10-07 - 907/G2 - Escragnolles - La cascade de Clars

 

C’est par une belle journée d’automne qu’Alain nous convie pour la deuxième édition de cette randonnée dans l’arrière-pays grassois au cœur du Parc Naturel des Préalpes d’Azur créé en 2012.

Qui m'aiment me suivent !

 

 

 

Une belle balade en perspective pour ces vingt-quatre randonneurs G1 et G2 mélangés qui chausseront leurs chaussures sur l’aire du hameau des Galants à Escragnolles pour une boucle de 12,40 kms avec un dénivelé de 560 m. 

Cette boucle nous emmènera au point culminant à 1140 m «la montagne des Louquiers ».

Nous commencerons par une petite route bordée par une vaste prairie ,

 

avant de poursuivre sur un sentier en direction du pont du Ray que nous atteindrons 45 minutes après notre départ.

Sur cet ancien pont romain très bien conservé qui enjambe un petit ruisseau du même nom nous ferons la pause banane 

Le pont du Ray

Ainsi que notre photo de groupe

A partir de là, les montées se succèderont jusqu’au sommet de la montagne des Louquiers.

Au cours de la montée entre chemin pierreux et forêt

nous découvrirons le Dolmen des Brainées, dolmen ayant la particularité d’être entouré des pierres qui recouvraient le tumulus.

C'est un dolmen de grande dimension construit en calcaire local. La chambre sépulcrale mesure 2,50 m de long pour 1,70 m de large. Elle est délimitée par deux orthostates latéraux et une grande dalle de chevet (hauteur 2,50 m, largeur 1,80 m). Elle ouvre à l'ouest sur un couloir, long de 3 m, dont l'entrée est délimitée côté chambre par quatre orthostates disposés deux à deux perpendiculairement.

Le long du parcours certaines en profitent pour gouter les mûres.

La montée jusqu’au sommet des Louquiers est plutôt raide mais une fois arrivée en haut la vue est magnifique.

Nous voilà au point culminant de cette randonnée à 1.140 m Un panorama grandiose à 360° s'ouvre à nous .

On peut observer la côte de Cannes à Saint Raphaël mais aussi les montagnes environnantes (L’Audibergue, le Mont Larchens) .

La baie de Cannes et les iles de Lerins
Le village de Mons
Le mont Larchens

C’est donc là que nous poserons nos sacs pour la pause repas.

 

Et non ce n’est pas le trône de fer mais de pierre et Bernard sait apprécier celui-ci entouré par son fan club du jour !

 

Il est temps de reprendre notre chemin en direction de la cascade de Ray.

Sur le parcours nous découvrirons le Dolmen de la Colle à 970 m d’altitude qui se trouve un peu en retrait de la piste.

et oui il y a de la place

Il nous faut encore suivre la piste à flanc de colline passant par d’agréables sous-bois de pins et de chênes.

Nous passerons un gué mais pas besoin de bottes l’eau est quasiment absente.

On nous avait vanté le clou de la randonnée avec la cascade de Clars ou du Ray d’environ 40m, un véritable rideau d’eau …cela aurait dû être… 

Mais là seul un petit filet d’eau se jette dans la Siagnole d’Escragnolles.

 

Les plus courageux descendrons au pied de la cascade et de sa piscine naturelle afin de constater le faible débit de l’eau.

Le retour se fera par un petit chemin aménagé seulement à 15 minutes du parking, c’est pourquoi nous croiserons des marcheurs beaucoup moins courageux que nous !

Dernière minute culturelle faite par Alain sur François Mineur (voir blog du 7/03/19)

Il nous faudra attendre d’arriver à Saint Vallier pour prendre le pot où la serveuse nous impressionnera avec les 24 consommations sur un plateau et un seul bras !

 

Hum le bon capuccino de Marie France, il a fait des envieux ...

 

 

 

 

 

Merci à Alain de nous avoir fait découvrir de magnifiques paysages ainsi qu'à nos reporters photographes du jour : Claude, Michèle et Alain.

La semaine prochaine :

G1

 

G2

 

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2021 1 11 /10 /octobre /2021 14:40

Bonjour,

La publication des blogs des deux randos de jeudi dernier étant retardée, je vous prie de trouver ci-dessous les informations pour les deux randos de jeudi prochain. 

Bonne soirée et bonnes randos.

G1

G2

 

 

Partager cet article
Repost0