Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 18:54

2022-09-22 : 898-5 Autour de la Bouverie par les gorges du Blavet - G1

Pas de blogueurs sur cette rando. Sur un texte de Joël et Thierry, des photos de Brigitte, Marie Jeanne et Thierry, Véronique a réalisé le montage de ce blog.

 

Neuf randonneurs se sont retrouvés au parking de la Bouverie sur la piste de la Lieutenante.

Visiblement Jean Bo a réuni beaucoup de monde pour sa dernière randonnée comme animateur. Nous ne lui en tiendrons pas rigueur. 

C’est Thierry, l’animateur du jour, qui nous présente une variante des nombreuses randonnées autour de la Bouverie.

D’environ 17 kilomètres et 260 mètres de dénivelé, elle nous mènera d’abord dans les gorges du Blavet et la grotte du Muéron, puis nous rejoindrons le restaurant du Blavet par la forêt de Raphèle ce qui nous évitera de marcher sur le bitume dans la Bouverie. Le retour se fera également par la forêt de Raphèle.

Le temps est couvert mais il fait bon et nous attaquons la piste d’un bon pied.

Il n’y a pas de serre fille vu notre nombre, mais Joël va fermer la marche en raison d’un lacet récalcitrant.

Les gorges se profilent au loin.

C’est une formation géologique qui date d’environ 250 millions d’années.

Nous notons au passage le nouveau fléchage qui est le bienvenu.

A l’entrée des gorges nous nous arrêtons pour profiter d’un beau panorama que personne n’a photographié en raison du ciel trop nuageux, du coup, nous photographions les randonneurs.

La prise en sous-bois reste très agréable.

Rapidement nous approchons de notre but, la grotte du Muéron qui était habitée à l’Age du Bronze il y a 13.000 ans.

Pour y accéder, la montée est caillouteuse et raide. Nous en profitons pour refaire une photo de groupe.

Comme nous en avons le temps, nous en profitons pour aller jusqu’ au gué du Blavet qui malheureusement est bien sec.

Nous revenons sur nos pas vers la Bouverie pour rejoindre la piste du gazoduc aves ses montées et descentes successives.

Nous nous arrêterons au lac des Deux Mains.

Nous y retrouvons Jean Bo et le groupe des G2 pour une photo commune et y faisons la pause banane traditionnelle.

La randonnée se poursuit par une belle piste en direction du parking des G2.

Nous profitons d’un beau soleil bienvenu.

A l’approche du restaurant nous partons à la recherche d’un chemin qui a existé à une époque mais qui visiblement n’existe plus. Il nous permettrait de faire l’économie d’un petit kilomètre sur le bitume.

Finalement nous arrivons au restaurant un peu avant les G2.

Les non marcheurs nous y attendent déjà et c’est avec plaisir que nous nous y retrouvons tous.

Après la cérémonie organisée par Joël et Jean Ma en l’honneur de Jean Bo, rétrospective de sa longue carrière d’animateur, histoire de son nom, remise de cadeaux, le tout avec beaucoup d’émotion et d’humour….

Nous passons aux choses sérieuses, le gigot d’agneau à la broche traditionnel.

C’est vers 15 heures 30 que nous reprenons la marche. Il reste encore neuf kilomètres à parcourir.

Nous nous remettons à chercher ce passage qui n’a été retrouvé ni lors de la reconnaissance ni lors du chemin aller. Une trouée par le lit du blavet nous permettra de gagner un peu de chemin, mais les ronces se feront un malin plaisir à nous griffer.

Les G2 en profiteront pour accélérer le pas et passer devant nous, en vain.

Pour le retour nous emprunterons la piste de la Tranchée puis une piste à sanglier avant de rejoindre celle du gazoduc.

Pour finir les G1 auront parcouru 19,6 kilomètres et 259 mètres de dénivelé dans la bonne humeur.

Cette longue marche post restaurant aura permis de bien digérer les agapes.

 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 11:08

2022-09-29 - 554-3 - La Forêt Royale-G2

 

Nous sommes 23 randonneurs au départ de cette randonnée organisée par Patrick.

Le ciel est assez dégagé, la température est de 16 degrés avec un ressenti plus frais en raison du vent encore présent, même s'il est plus faible que les jours précédents, et de l'altitude (328m sur le parking de Saint Paul en Forêt).

Patrick nous présente la randonnée : "c'est une version modifiée, et inédite, de l'ancienne randonnée de la Forêt Royale. Vous découvrirez les deux lacs de cette belle forêt peuplée de chênes et de charmes, et les bords de l'Endre. C'est une boucle de 13,5 km et de 235 m de dénivelé, sans difficultés particulières pour un G2".

 

 

Il est 9h30 lorsque nous quittons le parking en direction du sud en empruntant une petite portion de route,

 

 

 

avant de nous engager dans la forêt par un petit sentier en descente sur la gauche, étroit et légèrement raviné.

 

 

 

Nous sommes sur le sentier botanique, que nous suivrons sur une bonne partie du parcours. Des panneaux en bois nous renseignent de loin en loin sur la flore locale, mais pas seulement : celui-ci signale un "puits à noria". L'occasion d'un premier arrêt après environ une demi-heure de marche. Patrick fait la lecture pour le groupe : "c'est un nom d'origine arabe désignant un système hydraulique qui élève l'eau en la puisant dans un puits, une nappe ou une rivière. Cette machine, inventée par les grecs entre le IIIème et le IIème siècle av JC est constituée d'un chapelet de godets fixés à une roue dont l'engrenage est entraîné par un cheval ou un mulet. Elle permet l'irrigation des champs par des rigoles et l'alimentation en eau potable via des aqueducs".

 

 

Nous atteignons bientôt le Lac de Rioutard, que nous abordons par le nord-ouest avant d'en faire pratiquement le tour en suivant un sentier étroit qui en longe, souvent en surplomb, les berges.

 

 

 

 

 

Certains passages sont délicats en raison de l'inclinaison du sentier et de la présence de nombreuses racines. 

 

 

Une petite pause de temps à autres pour apprécier l'environnement.

 

 

 

Nous sommes bien dans une forêt de chênes,

 

 

qui ménage néanmoins de magnifiques points de vue sur le lac,

 

 

à apprécier en veillant à ne jamais relâcher son attention.

 

 

Nous approchons de la pointe nord du lac, dont nous avons presque fait le tour.

 

 

 

 

Pause banane traditionnelle. Où l'on voit qu'un Patrick peut en cacher un autre. Le second est notre serre-file du jour.

 

 

Nous quittons le lac et remontons vers le nord par une piste large.

 

 

 

 

Avant de bifurquer sur la gauche pour nous diriger vers le Lac de Méaulx nous pourrons apprécier une belle vue sur les sommets environnants.

 

 

Nous quittons le Vallon de Souliès par une portion de route qui longe de belles villas,

 

 

et se prolonge par une large piste.

 

 

Elle nous mène au Lac de Méaulx, que nous atteindrons après avoir longé les rives de l'Endre, une rivière de 28,5 km de long qui prend sa source à Tourrettes et traverse Saint-Paul en Forêt, avant de se jeter dans l'Argens à la hauteur du Muy.

 

 

 

Nous sommes à l'extrémité est du Lac, à proximité du Barrage du Riou de Méaulx.

 

 

C'est ici, en surplomb du lac, baignant dans le parfum des menthes et le bruissement du vent dans le feuillage des chênes, que nous ferons notre pause pique-nique.

 

 

 

Un moment très agréable, apprécié de tous et agrémenté pour certains d'une courte sieste. Mais il faudra reprendre notre chemin, non sans avoir fait au préalable l'incontournable photo de groupe devant les beaux chênes qui peuplent la Forêt Royale.

 

 

 

La piste est large et en descente.

 

 

Elle nous ramène vers la forêt dont la traversée nous permet d'admirer la flore,

 

 

et notamment les colchiques qui, comme chacun sait, marquent la fin de l'été, et les champignons, chers au coeur de Michel qui identifie ici le lactaire laiteux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un vieux pont, sans doute sur le Gros Vallon,

 

 

et un aperçu typique de la magnifique Forêt Royale,

 

 

avant de longer sur quelques centaines de mètres la route de Draguignan et le cours de l'Endre.

 

 

Un Cercle de Boulouris en modèle réduit : amitié et bonne humeur.

 

 

Retour dans la forêt.

 

 

 et encore un court tronçon de route,

 

 

avant d'atteindre le village, par une petite succession de montées qui nous ramènent au parking,

 

 

et à la terrasse où nous nous réunissons autour d'un pot en l'honneur de Patrick que nous remercions pour cette très agréable randonnée, sans oublier le serre-file homonyme.

 

 

(Les photos sont de Jean Borel, redevenu "simple randonneur" mais toujours photographe actif, et de Claudette et Jacques).

 

La semaine prochaine :

G1 : Joël 693-Gilette-autour du Mont Lion

 

G2 : Thierry 595-2-Gorges de Plérimond - Salernes

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2022 5 23 /09 /septembre /2022 09:51

Autour de la Bouverie n°898/4 – jeudi 22 septembre 2022

Jean Bo a donné rendez-vous aux G2 pour la dernière randonnée qu’il conduit en tant qu’animateur à la Bouverie, randonnée qui va nous mener à la ferme du Blavet où les G1 vont nous rejoindre pour le repas. Eh oui aujourd’hui c’est la rando-resto de rentrée. Mais surprise, nombreux sont les G1 qui ont souhaité l’accompagner. Que de monde sur le parking. Nous sommes 34. Le soleil automnal est au rendez-vous. Jean Ma sera notre serre-file.

" C’est une promenade en boucle sans difficulté autour de la belle forêt de Raphèle en parcourant les bons sentiers et les larges pistes qui sillonnent le quartier résidentiel de La Bouverie avec au passage arrêt à différents petits lacs. C’est une randonnée de 12.7 kms avec un peu de 100 m. de dénivelé."

Nous démarrons par la piste de la Tranchée avant de bifurquer pour emprunter celle des Laricios, pins corses rappellera Jean.

Sur notre droite nous pouvons admirer de magnifiques paysages avec en toile de fond l’Eglise des Paëns et Le Castel Diaou.

Nous arrivons au 1er lac : l’étang de Cœur. Peu d’eau et un peu boueux. On s’y attendait avec la sécheresse.

Un peu plus loin nous arrivons au lac des Requins où nous faisons la pause banane. Souvenez-vous : c’est là que Bernard avait trouvé une machette l’an dernier.

Puis nous continuons jusqu’au lac des Deux Mains où nous croisons les G1 qui arrivaient. Ils n’étaient que 9.

Nous faisons tout d’abord une photo des deux groupes réunis puis une autre des seuls G2 du jour.

Par un petit sentier nous arrivons au creux d’un talweg, comme dirait Jean. On est sur la piste du gazoduc. On a évité la descente mais il faut bien remonter.

Au sommet le sentier qui part sur la gauche va passer par le gué du Rafael, affluent du Blavet mais pas de souci il est à sec.

Nous arrivons alors à la grande route que nous devons traverser pour rejoindre un 4è lac celui de la Bouverie. 

De là nous rejoignons la civilisation en traversant un quartier résidentiel jusqu’à la départementale. Nous allons la suivre en parallèle avant de tourner sur la gauche à hauteur d’un élevage canin.

Nous sommes face à des vignes où il reste quelques grappes de raisin que s’en va glaner Bernard. De là nous pouvons admirer le rocher de Roquebrune.

Nous approchons de la ferme du Blavet. Les G1 sont arrivés ainsi qu’une quinzaine d’anciens randonneurs venus fêter le départ de Jean.

Après avoir pris l’apéritif, punch, kir amuse-gueules nous nous approchons de Jean Ma et Joël qui tous deux ont préparé des discours pour honorer notre animateur qui fait valoir son droit à la retraite.

Tout d’abord un retour historique : en France il y eut Jean Ier dit « le Posthume », roi de France et roi de Navarre, fils posthume de Louis X le Hutin et de Clémence de Hongrie. Il ne vécut que 5 jours puis Jean II, dit

« le Bon » né 26 avril 1319 et mort le 8 avril 1364, roi de France de 1350 à 1364, le deuxième souverain issu de la maison capétienne de Valois. Le 3è du nom fut Jean III de France  (1926-1940). C' est aussi le nom royal donné à Jean d'Orléans (1874-1940), prétendant au trône de France, aîné des descendants du roi Louis-Philippe.

Et voilà que la même année que mourut Jean III de France, un certain 8 décembre (fête des lumières à Lyon) un certain Jean naquit, non pas Jean IV mais Jean Bo qui depuis plus de 20 ans a joué un rôle important pour les randonneurs du Cercle. D’abord animateur puis responsable des Marches-Randonnées, il multiplia les randonnées de 1 par quinzaine à 2 puis 4, 8 et maintenant 20 par mois, dont une rando-resto par bimestre, organisa les séjours de fin de saison au début de 2 puis 3-4-5-6 jours jusqu’à ce que Joël reprenne le flambeau après celui de 2017, date à laquelle il ne souhaita que rester simple animateur.

Jean est à l’origine également de la création du catalogue des randonnées bien utile aux animateurs et à la diffusion d’un programme bimestriel, deux choses qui perdurent.

Après les propos bienveillants vient le moment de la remise des cadeaux dont un réalisé par Jean Ma « un livre souvenirs des randos » qui suscita l’intérêt de tous, aussi a-t-il eu la gentillesse de me transmettre le lien que voici ci-dessous afin que vous puissiez le consulter.

https://www.monalbumphoto.fr/voir-livre-en-ligne?widgetId=c6ccd91a-2a8b-4e3f-b8d5-6bcfc487122b.

Après les remerciements nous prenons alors place à table pour partager salade paysanne et terrine, baron d’agneau à la broche et ses légumes, fromages, nougat glacé, le tout arrosé de vin rouge et rosé et café. Jean a eu la sympathique attention de demander une autre viande pour les deux pénibles randonneuses qui n’aiment pas l’agneau. Grand merci à lui.

Comme à l'accoutumée le repas se termine avec des chansons.

Il est bien 15h30 quand nous nous levons de table. Heureusement que nous n’avons plus que 2 kms pour rejoindre les voitures ce que nous faisons tranquillement en traversant le domaine de la ferme, puis en continuant sur la route.

Merci à Jean pour cette agréable balade qui n’est, on espère qu’un au revoir. Nous espérons bien qu’il nous accompagnera en tant que simple randonneur lors de futures balades.

Les photos sont de Jean Bo, Michel B., Nelli et Rolande

La semaine prochaine : jeudi 29 septembre

Alain - G1 n° 857-1 -Grés de Ste Anne et Gros Cerveau

 

Patrick- G2 n° 554-3 -La Forêt Royale

Pour les détails horaires, longueurs, dénivelés,parkings… se référer au programme transmis par Joël

 

Partager cet article
Repost0